La présidence publie des conclusions sur l’avenir de l’agriculture dans l’UEAujourd’hui, les États membres ont largement soutenu une série de conclusions définissant une vision pour l’avenir de l’agriculture dans l’UE

.“Les conclusions représentent une vision largement partagée de l’avenir de l’agriculture et exposent nos ambitions pour un secteur compétitif. Elles placent les agriculteurs au cœur de nos préoccupations et soulignent le rôle stratégique de l’agriculture pour garantir la sécurité alimentaire dans une économie ouverte. Les conclusions reconnaissent également l’importance de la recherche et de l’innovation. Enfin, les priorités incluent également la simplification administrative et le soutien aux jeunes agriculteurs.David Clarinval, vice-Premier ministre belge et ministre des Indépendants, des PME et de l’Agriculture, de la Réforme institutionnelle et du renouveau démocratiqueRôle stratégique de l’agricultureLes conclusions soulignent le rôle clé du secteur lorsqu’il s’agit d’assurer la sécurité alimentaire et l’autonomie stratégique et reconnaissent les nombreux défis auxquels il est confronté, notamment le changement climatique, les tensions géopolitiques, la rentabilité et la charge administrative.Le texte rappelle les réunions du Conseil européen de février, mars et avril 2024, au cours desquelles les dirigeants de l’UE ont souligné le rôle essentiel de la politique agricole commune (PAC) et reconnu qu’un secteur agricole compétitif, durable et résilient est un intérêt stratégique clé de l’Union. . Les dirigeants de l’UE ont également conclu que les agriculteurs ont besoin d’un cadre stable et prévisible, notamment pour les accompagner dans la lutte contre les défis environnementaux et climatiques.Un secteur agricole européen fort et compétitifLes conclusions soulignent la contribution et le potentiel de l’agriculture en matière de croissance économique durable. À cet égard, le texte souligne qu’il est nécessaire de garantir aux agriculteurs un revenu équitable et d’améliorer leur position dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Les initiatives récentes de la Commission, telles que le lancement de l’Observatoire européen de la chaîne agroalimentaire, ont été saluées.En ce qui concerne le commerce, les conclusions soulignent que l’UE est un exportateur net de produits agroalimentaires et qu’il est important de garantir un système commercial équitable, ouvert et fondé sur des règles ainsi que des conditions de concurrence équitables. Les conclusions invitent la Commission à mettre régulièrement à jour son évaluation de l’impact des accords de libre-échange sur le secteur agricole.Les États membres qui soutiennent les conclusions appellent également la Commission à évaluer soigneusement l’impact de l’élargissement de l’UE afin de préparer le secteur agricole à ce processus.Dans leurs conclusions, les délégations favorables reconnaissent que des ressources appropriées sont nécessaires pour que la PAC puisse atteindre ses objectifs.Innovation et coopérationLa recherche et l’innovation dans les secteurs de la production agricole et alimentaire sont essentielles pour garantir que l’UE puisse produire des aliments durables, sûrs, sains et abordables pour sa population.Pour atteindre cet objectif, le texte souligne que les fonds complémentaires à la PAC jouent un rôle important.Le rôle des réseaux d’échanges et des services de conseil aux agriculteurs est également souligné.Simplification et moins de bureaucratieLes conclusions soulignent la nécessité d’une simplification et appellent la Commission à surveiller les sources de charge administrative et de complexité pour les agriculteurs, tout en soulignant que les États membres ont également un rôle à jouer dans le processus de simplification.Soutien aux jeunes et nouveaux agriculteursLes jeunes et nouveaux agriculteurs sont confrontés à de nombreuses difficultés lorsqu’ils tentent de démarrer leur entreprise, notamment lorsqu’il s’agit d’accéder aux terres agricoles ou au crédit.Le texte souligne le rôle du renouvellement générationnel pour le secteur agricole et conclut que des mesures sont nécessaires pour résoudre ces problèmes.Résilience au changement climatiqueLa sécurité alimentaire et la résilience du secteur agricole de l’UE dépendent de la préservation de nos écosystèmes. Le secteur agricole a déployé de nombreux efforts pour contribuer à atteindre les objectifs de l’UE en matière de climat, de biodiversité, d’environnement, de bien-être animal et de durabilité. Les conclusions reconnaissent que ces efforts doivent se poursuivre, tout en tenant également compte de la compétitivité et de la rentabilité de l’agriculture.Le texte conclut que les agriculteurs ont besoin d’un soutien adéquat dans la transition vers l’adoption de pratiques durables, et que la PAC ainsi que d’autres instruments peuvent jouer un rôle en les aidant à relever ces défis.Arrière-planAfin de fournir une contribution à la Commission avant les propositions à venir pour la future PAC, les États membres, à l’initiative de la présidence, ont commencé à réfléchir sur l’avenir du secteur et les conclusions de la présidence représentent une étape dans ce processus.Le dialogue stratégique sur l’avenir de l’agriculture européenne, initié par la Commission et visant à dépolariser les débats autour de l’agriculture et de la transition verte, joue également un rôle important dans ce processus. Le Conseil Agriculture et pêche a organisé un déjeuner-débat informel axé sur le dialogue stratégique lors de sa session du 29 avril 2024.

Mettez à jour votre profil – Se désinscrire

مقالات مشابهة